[TRIP] Détour par l’Île de Beauté : Cap au sud… | La Corse #2

La Corse du Sud n’a rien à envier à sa collègue de l’Ouest (pour rappel, voir ici). Friands, comme toujours, des lieux authentiques, nous avons une fois encore privilégié un petit village au bord de mer, plutôt qu’une ville, et avons donc jeté l’ancre à l’extrême sud de l’île, à Tizzano.

bd_tizzano
Tizzano

bd_sartene_ville

 

Pour y arriver, passage obligé par Sartène, ville médiévale en hauteur à flanc de colline. Une des plus typiques villes corses, où les ruelles s’entremêlent pour donner l’impression d’un véritable labyrinthe et que l’on va tomber à tout moment… Vertigineux !

bd_tizzano_plageTizzano comblera aussi bien les adeptes de farniente avec sa belle plage à l’abri du vent car renfoncée dans les terres, que les plus sportifs avec des sentiers pédestres partant du village même. Les marches sont de ce côté de la Corse un peu moins abruptes. Il y a bien sûr quelques belles grimpettes, mais les chemins sont dans l’ensemble assez aisés. Et les différents paysages au rendez-vous… Vous alternerez petites criques de sable fin, plages rocailleuses où se fracassent les vagues, ou encore par endroits des paysages quasi désertiques aux plantations arides… Bref, vous l’aurez compris, de belles images !

bd_crique_corse
Crique corse

Nous avons également profité de ce pied à terre pour aller faire quelques balades du côté de Campomoro : coup de cœur garanti ! Et certainement la plus belle plage de Corse, surplombée d’une tour défensive aujourd’hui visitable.

bd_campomoro_baie
Baie de Campomoro

bd_bleu_corse

Il sera effectivement difficile de ne pas tomber sous le charme de cette baie située en contrebas, que l’on découvre au fil des virages et qui déploie son étendue à mesure que vous descendez la route. Campomoro est en lui-même un petit village qui s’est déployé le long de la plage. Petite station balnéaire sympathique (et donc vite prise d’assaut, même les campings, pensez à réserver très tôt avant la saison), vous pourrez y trouver tout ce qu’il faut pour passer de bonnes vacances sans en bouger : nombreuses activités nautiques (balades en bateau, baptême de plongée…), sentiers de randonnées, etc. La plage à elle seule peut se suffire à elle-même : eau turquoise, sable fin, petits troquets qui la longent…

bd_campomoro_vueCe qui peut aussi attirer quelques invites indésirables, comme les méduses ! 2 signes imparables pour les repérer : personne dans l’eau (je vous assure, ça surprend) et surtout, le fameux drapeau violet affiché au poste de secours (Campomoro étant une plage surveillée). Ne me demandez pas comment je suis passée à côté de ces 2 signaux pour barboter tranquillement pendant 5 minutes au bord de l’eau… sans me faire piquer ! C’est mon voisin de serviette qui m’a en fait prévenu et quand j’ai regardé de plus près et constaté le nombre de méduses au mètre carré, c’était assez improbable d’avoir réussi à passer au travers ! Ma bonne étoile sûrement…

bd_campomoro_randonnee
Vue sur Campomoro

BD_route_Bonifacio.jpgDurant cette semaine, nous en avons profité pour pousser jusqu’à la remarquable Bonifacio. La route longe toute la côte sud, c’est une pure merveille ! Vous pourrez ainsi découvrir le fameux lion de Rocapina et surplomber toutes les criques qui longe cette route. À noter que c’est l’une des rares routes qui est droite et qui permet de rouler à la vitesse autorisée ! (Point info de 1e importance : oubliez toute notion de temps en Corse et ne vous fiez surtout pas à la durée indiquée sur votre gps, mappy ou tout autre estimation d’itinéraire. Doublez le temps estimé, vous vous approcherez de la réalité, les routes corses étant très sinueuses, il est très difficile de dépasser le 50 km/h… il faut le savoir. Mais vous êtes en vacances non ? …).

BD_port_Bonifacio.jpg
Port de Bonifacio

Et puisque nous parlons circulation, l’arrivée à Bonifacio n’est pas non plus une partie de plaisir (ah les joies de la voiture !). Une seule route permet d’entrer dans la ville… donc embouteillage garanti puisque ça arrive aussi bien de l’Ouest que de l’Est. Conclusion : arrivez de bonne heure ! Il nous aura fallu 45 bonnes minutes pour entrer dans la ville et trouver une place (les parkings sont nombreux et payants bien sûr, mais certains vous permettent d’acheter directement votre billet pour les Îles Lavazzi, ce qui vous fera regagner un peu de temps !).

bd_bonifacio
Bonifacio

bd_bonifacio_port_entree
Entrée du port de Bonifacio

Passés ces petits aléas logistiques, vous pourrez découvrir Bonifacio comme bon vous semble : la ville moderne en bas, très animée et organisée autour de son port enclavé dans les roches, très nombreuses boutiques et restaurants ; l’ancienne ville en haut du promontoire rocheux, qui fait la réputation de la ville ! Immanquable ! Elle aussi très animée, ses ruelles pavées renferment également de nombreux restaurants et bicoques mais également les célèbres escaliers du roi d’Aragon accessibles par le musée de la ville. 187 marches creusées à même la roche dans un angle à 45° pour un accès direct à la mer (les plus téméraires se raviseront, mais cela vaut la peine de se faire un peu mal aux cuisses). Quoi qu’il en soit, vous ne pourrez pas rester insensible. Un chemin des douaniers, face à la ville haute, vous permettra de prendre du recul et d’admirer son architecture si particulière à flanc de colline et de découvrir le célèbre «pain de sucre », rocher situé non loin.

 

bd_paindesucre_bonifacio
Pain de sucre & ville haute : Bonifacio

bd_ileslavezziUne fois le tour de la ville terminée, vous pourrez partir explorer les Îles Lavezzi grâce aux nombreuses navettes qui les desservent. Plusieurs formules possibles : 2 heures, demi-journée ou la journée complète. Ces îles sont une réserve naturelle protégée, abritant de nombreux spécimens ornithologiques et des poissons aux couleurs flamboyantes. Les amoureux de la faune seront aux anges ! L’île principale est aussi bordées de nombreuses plages aux eaux transparentes, qui vous offriront la possibilité de nager parmi ces poissons haut en couleurs. Pur plaisir ! La Corse regorge d’ailleurs de sites réputés pour le snorkeling. Pensez par conséquent à prendre vos masques et tubas…

bd_ileslavezzi_plage

La Corse n’usurpe donc pas son surnom d’ «Île de beauté ». Entre farniente, réserves naturelles, randonnées, sites culturels et architecturaux… peu seront donc ceux qui n’y trouveront pas leur compte !

Et vous quels sont vos coins préférés en Corse ?

Le volet #1 de ce séjour est à retrouver ici !

bd_randonnee_corse_sud

bd_campomoro_boat

bd_rocher_corse

Publicités

13 réflexions sur “[TRIP] Détour par l’Île de Beauté : Cap au sud… | La Corse #2

    1. Merci à vous pour votre retour. Je suis tout à fait d’accord et j’ai hâte de pouvoir découvrir d’autres lieux dont ceux que vous citez ! Je suis passée trop brièvement à La Restonica (dont le sommet m’a un peu déçue je dois l’avouer), mais j’ai entendu parler de ses gorges en contrebas en grand bien…

      J'aime

    1. Merci à vous de prendre le temps de regarder 😊 Ravie que mes photos vous plaisent & qu’elles vous donnent des envies de voyage. Mais je crois qu’il est difficile de faire des photos peu flatteuses de la Corse ! Bonne fin de week-end à vous…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s