Escapade normande : L’archipel de Chausey…

Ce week-end, je me suis extirpée de quelques miles du Nord Cotentin pour partir à la découverte du plus grand archipel d’Europe : l’archipel de Chausey, que je n’avais pas encore pu visiter (il y a bien trop de beaux endroits dans La Manche à explorer, cela prend beaaaaucoooup de temps !). C’était prévu au planning de cet été, et c’est sûr une très aimable invitation de Manche Tourisme (que je remercie encore vivement), en tant qu’ « ambassadrice de la Manche », que l’occasion s’est présentée.

Granville_BD.jpg
Le Marité sortant du Port de Granville

Rendez-vous était donc pris samedi matin à Granville pour une journée de navigation et de découverte des multiples facettes de l’archipel à marée haute et marée basse…

Granville_courrierdesiles_BD.jpg
Le « Courrier des Îles » au port de Granville

Après avoir pris place à bord du vieux gréément « Le Courrier des Îles » et avoir largué les amarres, nous sommes donc partis pour 1h30 de traversée vers le seul archipel de la Manche encore français (un malencontreux oubli des Anglais contrairement à Jersey, Guernesey, Sercq et Aurigny) accompagnés du spectacle des fous de Bassan, oiseau marin plongeant à plus de 50 km dans la mer : 52 îlots à marrée haute et 365 îlots à marée basse selon la légende (365 équivalents aux jours de l’année, 52 au nombre de semaines dans une année). Un chiffre probablement fantaisiste donc, mais qui permet de prendre conscience de l’étendue de l’archipel (12 km de long, 6,5 km de large) et de son changement de paysage au gré de la marée montante et descendante, la différence entre les deux avoisinant les 14 mètres (je vous laisse imaginer le spectacle…).

Chausey_map_HD
Carte des îles de Chausey
Chausey_grandeile_BD.jpg
Cale de la Grande Île

Un espace naturel protégé

Sur ces îlots, seuls 3 sont accostables du 30 septembre au 15 juillet de chaque année, protection du littoral oblige. Chausey est en effet depuis 30 ans une réserve ornithologique hors pair, qui en fait une des plus importantes îles aux oiseaux marins de France grâce à son classement au rang de Zones de Protection Spéciale du réseau Natura 2000. Ce sont donc des Grands Cormorans, des Huîtriers pies, ou encore des Goélands argentés qui nous ont escortés tout au long de notre journée dans l’archipel.

Chausey_oiseaux_BD.jpg
Un Grand Cormoran surplombant le paysage
Chausey_réserve_BD.jpg
Réserve ornithologique

Arrivés à marée haute, nous avons eu tout le loisir d’observer les différents îlots de l’archipel se découvrir au gré d’une navigation entre nombre d’entre eux (l’avantage des gréements, de taille généralement modeste, aux navettes rapides… pensez-y !). La différence de paysage entre la marée haute et la marée basse est impressionnante. Au paysage plutôt plat de la marée haute succède le paysage beaucoup plus morcelé et rocailleux de la marée basse, laissant entrevoir les parcs à moules (en hauteur sur des piquets de bois), huîtres (posées sur des « tables » comme le dit le jargon) et palourdes (à même le sable). Les amateurs de nature et de grand air apprécieront indubitablement !

Chausey_palourdes_BD
Parc à palourdes

Un paysage aux mille visages

Chausey_algues_BD
Vue sur la Grande Île

Une fois la marée suffisamment basse, vous pourrez descendre vous dégourdir les jambes. Au choix sur l’île principale ou sur un des îlots accostables, ce que nous avons préféré. Débarqués sur « l’îlot aux tracteurs » (surnom totalement subjectif donné par nos soins !) car c’est l’endroit où sont garés les tracteurs (que vous repérerez de loin) et tout le matériel nécessaire à la conchyliculture, vous pourrez vous balader d’îlot en îlot en continuant d’observer le spectacle de la marée descendante. Ouvrez l’oeil car cela va très très vite ! Pour les plus courageux, pensez à apporter vos maillots de bain, il est aussi tout à fait possible de se baigner entre les îlots (tant que vous évitez les différents parcs à culture !). Par sa position géographique ouverte aux différents vents, l’archipel devient de plus en plus prisé par les amateurs de sport de glisse, notamment les kite-surfeurs. Il n’est donc pas rare d’en croiser au détour d’un îlot, ajoutant encore un peu plus à la magie de Chausey…

Chausey_tracteurs_BD.jpg
« Îlot aux tracteurs »
Chausey_marinmarie_BD.jpg
Hommage à Marin Marie

Enfin, en longeant l’île principale à marée haute et marée basse, vous pourrez prendre pleinement conscience de ce phénomène des marées en notant quelques scènes cocasses, comme des annexes posées sur les rochers ! La « Grande Île » de son vrai nom, est l’endroit où s’organise la vie de tout l’archipel : ici pas de magasins mais une seule et unique épicerie ravitaillée par les navettes de tourisme. C’est aussi sur cette île principale que sont réunis les principaux bâtiments : le phare bien sûr à la pointe sud, mais aussi le fort, le sémaphore, la chapelle et le château. Vous pourrez aussi y découvrir la maison en pierre d’un célèbre peintre de marine et navigateur de la région, Marin Marie, qui, tombé amoureux de l’île y acheta une maison au pied de la chapelle. C’est d’ailleurs ce peintre qui dessina le « Courrier des îles », gréement sur lequel on navigua toute la journée. Une exposition lui rend également hommage cet été au Manoir du Tourp à Omonville-la-Rogue, à la pointe nord du Cotentin.

Chausey_annexe_BD
La Grande Île et ses annexes sur les rochers
Chausey_balise_BD
Balise à marée basse…
Chausey_balise_hautemer_BD
… Balise à marée haute

C’est sur cette observation que nous avons amorcé notre retour vers Granville, au milieu d’une régate que nous avions déjà croisé le matin. Le vent étant avec nous, l’équipage a pu hisser les voiles et certains d’entre nous prêter main forte, devenant pour quelques instants, marin à notre tour. Je ne cacherai pas qu’une navigation à voile est plus sensationnelle qu’une navigation à moteur (ce qui en fait d’ailleurs le charme), mais pour les personnes étant un peu sujette au mal de mer, évitez les jours de vent fort, le trajet risquant de se transformer en calvaire. Je n’y suis pas sensible, mais j’étais quand même contente de toucher la terre ferme à 21h et j’avais encore la sensation de tanguer en me couchant plusieurs heures plus tard. À bon entendeur… 😉

Chausey_régate_BD.jpg
Régate

Vous l’aurez compris, un passage par l’archipel de Chausey est un voyage un peu hors du temps. La contemplation du phénomène des marées n’a jamais été aussi visible et sculpte un paysage aux mille visages qui se dévoile au fil de la journée. Une magie à l’état pur… Les navigateurs novices s’aviseront bien de s’y aventurer, les nombreux bancs de sable et rochers entravant la navigation étant légion ! Mais situé à 17 km seulement de Granville, de nombreuses formules touristiques vous permettront de trouver votre bonheur entre vieux gréements, navettes ou encore à bord du célèbre Marité.

Plus d’infos : Manche Tourisme et le site de la ville de Granville

Chausey_cale_BD
Amarrage sur la Grande Île
Chausey_vue_BD
Vue de la Grande Île
Chausey_maison_BD
La seule et unique maison de cet îlot

Chuasey_mouette_BD

Chausey_sunset_BD
Le Marité au large de la Grande Île
Chausey_interdit_BD
« Pêche & Passage Interdit »
Chausey_échouage_BD
Echouage
Chausey_parcamoules_BD
Parc à moules
Publicités

9 réflexions sur “Escapade normande : L’archipel de Chausey…

  1. Génial cet article ! J’ai découvert les îles Chausey cet été et c’était vraiment magnifique ! J’ai fait aussi quelques photos que tu pourras voir sur mon blog !

    J'aime

    1. Ton article est le complément du mien ! Je n’ai pas eu le temps d’aller sur l’île principale à mon grand regret et chaque fois que j’en vois des photos, je me dis qu’il faut que j’y retourne absolument ! Merci à toi et tes très belles photos…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s