L’Irlande ou La Hague grand format

Parce qu’à lire des articles plus beaux les uns que les autres sur l’Irlande, cela m’a donné aussi l’envie de partager mon expérience de ce pays pas si éloigné de la France, et encore moins de la pointe du Cotentin (vous savez, ce petit appendice situé entre la Bretagne et la côte fleurie, qu’il faut parcourir jusqu’à son extrême pointe nord, oui, oui, il faut passer Cherbourg, pour enfin atteindre ce que l’on nomme le cap de La Hague, autrement dit, mon chez moi, qui est également surnommé « La Petite Irlande »). Maintenant que le décor est posé (pour ceux qui ne le connaissait pas encore), vous conviendrez qu’il est difficile de faire plus près de l’Irlande…

Iralnde_Killarney_lake
Parc de Killarney

L’Irlande a été l’un de mes premiers voyages d’ailleurs _ je ne vous cacherai pas qu’il remonte maintenant à quelques années _ mais qui m’a vraiment comblé (ça me fait penser qu’il faudrait que je vous parle aussi de l’Italie, de l’Espagne, de la Grèce, de la Corse, de l’Autriche, des Pays-Bas… ouh là là, il va falloir être un peu patient). Je m’étais déjà replongée assez récemment dans mes photos d’Irlande lors des longues journées d’hiver et le charme avait de nouveau fonctionné.

Après une traversée de 18 heures en bateau au départ de Cherbourg (la compagnie Irish Ferries assure toujours des A/R vers Rosslare et Dublin), j’étais arrivée au port de Rosslare pour 10 jours de découverte de l’Irlande du Sud. Tour d’horizon…

Le Ring of Kerry

À peine débarquée, nous avons pris la direction du Ring of Kerry, situé au sud d’ouest de l’Irlande, réputé pour son célèbre parc national de Killarney, ses sublimes randonnées et son littoral sauvage. Une merveille !

Au passage, un petit tour par Cork, où les fanions et drapeaux rouges et verts flottant sur les devantures de maisons, les voitures et les rues, nous informèrent qu’un match de rugby avait lieu le soir, affrontant les deux plus importantes équipes du sud (Cork en rouge & Killarney en vert). Un spectacle à eux seuls…

Irlande_LoughLein
The Heights of Aghadoe : vue sur le Lough Lein

Nous avions décidé de passer 5 nuits dans la réputée auberge de jeunesse Killarney International Hostel, considérée comme l’une des plus belles d’Irlande puisqu’il s’agit d’un manoir située dans un immense parc surplombant le Lough Lein. L’endroit est absolument magique ! Un peu usine pour ceux qui apprécient être un peu seul (surtout l’été), mais vraiment agréable et la grandeur du parc permet de s’isoler quand on le souhaite.

Au programme de ces quelques jours : Heights of Aghadoe (offre la vue la plus impressionnante sur le « Lac du savoir » (Lough Lein en gaélique), le parc national de Killarney évidemment aux balades magnifiques et aux panoramas à couper le souffler entre montagnes et lacs, avec Muckross Abbey (vestiges de la belle abbaye de type franciscaine du XVe siècle avec en son centre un if plusieurs fois centenaires. Y sont enterrés des chefs de clans et les plus grands poètes gaéliques des XVIIe et XVIIIe siècles), la Black Valley et la superbe cascade de 18 mètres de Torc Waterfall.

Nous avons poursuivis le roadtrip le long des côtes de la péninsule, avec tout au sud la Saint Finan’s Bay, célèbre spot de surf visible de la route qui la surmonte, puis nous avons remontés vers le Nord pour nous arrêter à Valencia Island (très jolie île peu fréquentée) où une fois encore, les panoramas ne laissent pas indifférents.

Irlande_Finan_Bay
Saint Finan’s Bay

 

La péninsule de Dingle

En poursuivant notre route vers le nord, nous avons donc abandonné le Ring of Kerry, pour entrer dans la péninsule de Dingle, beaucoup moins bien connue que le premier et c’est un tort. Une beauté sauvage où se déploie montagnes et collines rocheuses se jetant abruptement dans l’océan ou en douceur grâce de nombreuses baies abritées et des plages de sable fin.

Irlande_peninsula_skellig
Péninsule de Dingle : Îles Skellig

Notre roadtrip nous a mené à l’extrême ouest de la péninsule, sous un ciel chargé ce sont dévoilées les deux Îles Skellig que nous avons pu admirer. La plus petite des deux ne se visite pas car elle aujourd’hui classée réserve naturelle ornithologique, mais vous pourrez passer un très moment sur la seconde, la plus grande, classée patrimoine de l’Unesco avec son phare datant de 1865.

Les amateurs de randonnée s’en donneront une nouvelle fois à coeur joie. Avec ses 153 kms de sentier qui font le tour de la presqu’île, les paysages se découvrent. Même sous un temps un peu plus hasardeux comme le brouillard, le spectacle est enivrant : voir la brume enrôler les massifs montagneux de ce bout de territoire comme une ligne reliant la terre au ciel, c’est assez magique…

Irlande_Dingle
Dingle

Pour la petite anecdote, en passant par la ville de Dingle, vous découvrirez très vite la mascotte, « Fungie le Dauphin » dont une statue a été érigé en face du port. Plutôt inhabituel, un dauphin a en effet élu domicile dans la péninsule en 1984 et suit les bateaux. Réputé convivial, il pouvait se voir de la côte car il n’était jamais très éloigné du bord de mer.

Irlande_kerry_moutonN’hésitez pas à pousser jusqu’au bout de la péninsule où vous pourrez découvrir la magnifique falaise de Slea Head qui permet de voir les Îles Blasket uniquement peuplée de moutons (vous aurez d’ailleurs remarqué depuis longtemps que ceux-ci sont légions et qu’ils vivent pour certains en totale liberté. Roulez doucement !)

Et pour vous remettre de ces nombreuses balades, rien de tel qu’une bonne Guinness qui vous fera parfois office de boisson et de repas (!) et si vous avez encore de la place, offrez-vous la grande spécialité de l’île : l’Irish stew, une sorte de pot-au-feu à base de Guinness (on ne change pas une équipe qui gagne ! Pour info, nous n’avons jamais réussi à le finir…). Sinon, pour ceux qui plus adeptes de repas léger (enfin tout est relatif), les fish&chips sont légion partout en Irlande. Vous n’aurez donc aucun mal à en trouver, même dans les plus petites bourgades. Et pour terminer le repas ou en cas de petite pause, l’Irish coffee, l’incontournable café-cognac, est recommandé !

Irlande_RingofKerry
Ballinskelligs Bay

L’Irlande du Sud est donc un passage obligé pour tous les amoureux de la nature et des grands espaces, où ceux-ci son grandement préservés. Tous les types de randonnées existent : de la balade tranquille pour promeneur au trail avec dénivelé important pour les plus chevronnés, l’Irlande est sans conteste un pays où la nature est fièrement représentée. Un vrai régal pour les yeux… et pour les jambes donc ! Ma seule déception aura été de n’avoir pas eu le temps d’aller plus loin… le point positif : ça sera l’occasion d’un second voyage donc ! En attendant, je parcours en long, en large et en travers, les sentiers de La Hague, dont le surnom « La Petite Irlande » n’est pas volé. Et vous, quels sont vos coins préférés d’Irlande ?

Irlande_Killarney_lake
Parc national de Killarney
Irlande_Kerry_road
Ring of Kerry
Irlande_BlackValley
Black Valley

 

Publicités

9 réflexions sur “L’Irlande ou La Hague grand format

    1. Merci pour votre retour et ravie que ce billet vous plaise ! Je rêve pour ma part d’y retourner pour découvrir le Nord du pays qui semble tout aussi magique… Croisons les doigts pour que nos souhaits se concrétisent rapidement :)Très bonne soirée à vous…

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s